En ce moment, il existe plusieurs alternatives pour faire du commerce international. Différentes possibilités se présentent dans cette perspective. Chacune dispose de ses propres avantages et inconvénients, mais en général, tout est question de praticité et de préférence. Bien entendu, de nombreux paramètres sont à considérer en matière de transport de marchandises, cependant, les moyens les plus employés restent la voie terrestre, la voie maritime et la voie aérienne. Toutefois, quand il s’agit d’un transfert intercontinental, les deux dernières options restent plus adaptées. Que faut-il privilégier ? Le transport maritime ou transport aérien ? Zoom dans l’article !

Le transport maritime, une alternative incontournable et économique

Aujourd’hui, ce mode de transaction de marchandise est très important pour le commerce international. Véritable levier d’influence pour l’économie mondiale, ce système assure environ près du trois quarts des échanges commerciaux et des livraisons de cargaison en tout genre. D’une manière générale, le transport par voie maritime détient une place incontournable quand il s’agit d’import-export. Il représente environ 10 milliards de tonnes de marchandises en tout genre expédiées par an. Pour cela, il existe plusieurs engins qui peuvent s’occuper de ce travail exceptionnel en toute sécurité. On peut citer par exemple les paquebots, ferries, navires, bateaux, porte-conteneurs et autres types d’appareils marins dans cette voie.

En général, il existe deux systèmes de transport maritime.

  • Le transport en vrac : pour cette catégorie, le chargement de la marchandise se fait directement durant l’embarquement sans besoin d’une quelconque forme de conditionnement. Cela concerne habituellement la livraison de matières premières, de minerai, de céréales, de pétrole et de charbon. Pour ce système, les navires engagés assurent une commande pour une ou plusieurs traversées avec une cargaison bien définie sans nul besoin d’un calendrier de navigation. Plus pratique et efficace, cette option offre la possibilité de transférer un conteneur d’un engin à un autre permettant l’embarquement de marchandises à petits volumes.
  • Le transport par conteneur : aussi appelé transport de ligne, il s’agit cette fois-ci d’un concept bien plus organisé. Le transfert suit un calendrier fixe que cela soit pour de simples colis ou pour des charges plus complètes. Pour des livraisons entre 1,5 et 15 min 3 s, le système de colis est à utiliser. Pour des volumes supérieurs à cette limite, il est conseillé de réserver un conteneur complet pour faire plus d’économies.

1. Les avantages du transport maritime

Avec l’avancée technologique et les recherches modernes, la navigation maritime est maintenant devenue une activité courante que tout particulier ou entreprise choisit pour effectuer des expéditions de marchandises. C’est un mode de transport très prisé et qui possède de nombreux avantages incontestables. Les plus notables sont évidemment :

  • Le coût : aujourd’hui, c’est le moyen le plus économique pour effectuer des livraisons de cargaisons, même d’un continent à un autre.
  • La praticité : contrairement à d’autres systèmes de déplacement, le fret maritime dispose de moins de restrictions en matière de poids et de dimensions de marchandises.
  • La variété : outre le nombre impressionnant de types de navires qui peuvent transporter une cargaison, cette alternative permet également d’expédier des produits liquides ou gazeux. Évidemment, quelques conditions sont à considérer dans cette voie.
  • Le volume : le transit maritime présente une large capacité de stockage pour l’importation et l’exportation de logistiques à grandes dimensions.
  • L’assurance : le transfert de marchandises par mode fluvial ou maritime est bien plus fiable en temps d’intempéries. Le rôle des conteneurs est évidemment sollicité ici.

2. Les inconvénients du transport maritime

En dépit de l’enjeu important de ce système de livraison, cette option présente également quelques revers non négligeables.

  • La lenteur : bien que ce soit un moyen de transport très courant et particulièrement prisé par les grandes entreprises, cette alternative n’est pas vraiment idéale pour assurer les délais de livraison.
  • Le suivi : de manière générale, il est pratiquement impossible de savoir en temps réel où se trouve la marchandise durant le voyage.
  • Les formalités : contrairement à d’autres systèmes, le fret maritime est soumis à plusieurs restrictions et accises, lors du passage en douanes et à d’autres escales administratives.
  • La praticité : souvent, le chargement ou le déchargement de marchandises nécessite un transport intérieur de porte-à-porte ce qui peut alourdir les dépenses et le temps d’embarquement.

Le transport aérien, un secteur économique important

En ce moment, le fret aérien reste une activité incontournable pour solutionner les limites des moyens de transport. En effet, il s’agit d’une alternative qui se démarque sur plusieurs points notables. Par avion ou par hélicoptère, les possibilités sont nombreuses avec cette option de livraison. Par ailleurs, depuis la mondialisation et les avancées technologiques, ce domaine s’est modernisé et a évolué. Il est maintenant possible d’assurer plusieurs missions d’expéditions grâce à des compagnies aériennes sérieuses et efficaces.

Le trafic aérien se compose aujourd’hui en trois catégories lignes différentes. La première concerne les transactions internationales par de longs courriers. La deuxième se penche sur la livraison de marchandises sur une distance moyenne entre 700 et 3500 km. Cette dernière se présente comme les moyens courriers. La dernière forme de ligne, pour sa part, se focalise sur la couverture des zones intérieures du pays par le biais des aéroports internationaux.

De manière générale, le transit aérien se distingue en deux groupes différents qui possèdent leurs propres particularités.

  • Le transport aérien standard : pour faire simple, il s’agit des envois de marchandises dans les soutes d’un engin adéquat. Pour ce faire, les conteneurs ULD ou Unit LoadDevice s’occupent du chargement des produits de moindre volume. Fabriqués en aluminium et conçus pour s’adapter au fuselage de l’avion, ces types de contenants sont standardisés pour effectuer ces genres de missions. Les marchandises de grandes tailles, par contre, voyagent en gros porteur sur une palette ULD.
  • L’affréteur spécialisé : pour sa part, ce système s’occupe uniquement du fret. En d’autres termes, l’entreprise ou la compagnie aérienne qui prend en charge les livraisons met à disposition des logistiques optimisées et automatisées pour accomplir la tâche. Les colis et les marchandises correspondants sont transportés de manière standardisée, organisée et efficace.

1. Les avantages du transport aérien

Depuis quelque temps, le transit aérien s’est développé et s’est étendu à travers le monde entier. Faisant partie des moyens de transport les plus utilisés de la planète, ce mode présente de nombreux atouts non négligeables.

  • La rapidité : en ce moment, c’est le moyen logistique le plus rapide en matière de transport international. C’est une alternative idéale pour effectuer la livraison de marchandises périssables et l’expédition d’effets personnels en urgence.
  • La couverture : contrairement à d’autres possibilités, cette option est bien plus efficace pour solutionner les limites géographiques. En effet, la voie aérienne permet de traverser les mers, les montagnes, les vallées et d’autres impasses du genre.
  • La fiabilité : il s’agit aussi du mode de transport le moins touché par les accidents statistiquement parlant. Cela concerne les avaries, les problèmes de navigations et les dangers d’intempéries et de catastrophes naturelles.
  • La sécurité : la rapidité et la fiabilité du système offrent plus d’assurance en matière de garantie des transferts de produits de très grande valeur.
  • La simplicité : les formalités douanières, les étapes transitaires et les droits et taxes sont moins complexes que ceux du transport maritime international.

2. Les inconvénients du transport aérien

Comme tous les moyens de transport existants à présent, le mode aérien présente également quelques revers notables.

  • Le coût : il s’agit évidemment de la faiblesse première et principale de ce système. En effet, c’est le plus coûteux en matière de déplacement de produits en tout genre à destination. Cela s’explique par les prestations des entreprises de transport aériennes, le prix des engins ainsi que leur entretien qui restent très élevés.
  • Les infrastructures : toute la logistique, que cela soit des appareils, des aéroports, des constructions techniques et autres paramètres nécessite souvent un grand savoir-faire. L’implication de certaines personnes qualifiées est incontournable pour ce mode de transport.
  • La stabilité : la relation diplomatique entre plusieurs pays peut désorganiser l’affrètement aérien avec les interdictions de vol. D’énormes détours ou des impossibilités d’activités peuvent entrainer des retards de livraisons.
  • La pollution : contrairement à d’autres options, cette alternative reste particulièrement polluante que cela soit du côté environnemental ou auditif. C’est la raison pour laquelle certaines normes doivent être suivies dans cette voie.
  • Le volume : ce mode de transport est adapté à des colis et conteneurs de faibles dimensions. En ce qui concerne les marchandises à énormes volumes, il faut, par contre, miser les capacités de l’alternative maritime.

Bref pour résumer, il est conseillé d’effectuer une livraison de marchandises par voie maritime pour plus d’assurance et de sécurité. Toutefois, pour des missions d’urgence, le transport aérien s’avère plus adapté. Ce système est plus rapide, plus simple et plus efficace. Il faut tout de même avoir un budget dédié pour accomplir ce genre de tâche. Par ailleurs, pour trouver le mode de transport le plus adapté pour ses besoins, le recours à l’expertise d’un professionnel peut être d’un conseil très pertinent.

A lire également : Pourquoi utiliser un conteneur maritime ?

Laisser un commentaire

*

code