Vous devez avoir vu une boîte en acier transporter des marchandises à un moment donné de votre vie… probablement sur le rail, la route ou un bateau. Il s’agit d’un conteneur d’expédition typique. Les conteneurs d’expédition sont des boîtes en acier standardisées utilisées pour expédier toutes sortes de choses. Des fruits aux chaussures, des ordinateurs aux matériaux inflammables et dangereux pour l’industrie, avec le transport par conteneurs, n’importe qui peut transporter sa cargaison d’un point A vers un point B. Il peut sembler que le transport d’un conteneur pour déménager Outre-mer soit un processus simple, mais en fait, il s’agit d’un système complexe rempli de contrôles et de procédures.

Comprendre l’exportation du conteneur

Supposons qu’une marque de vin français réputée veuille externaliser son envoi de vins en Chine. Une fois le lot prêt, l’exportateur choisira une société de transport maritime dont le conteneur viendra à son usine pour le chargement de la cargaison. Si la cargaison est suffisamment importante pour être chargée dans plusieurs conteneurs, l’exportateur utilisera le chargement complet, c’est-à-dire que des conteneurs de 20 ou 40 pieds sont réservés.

Payez en fonction des besoins

Contrairement à ce que l’on croit, lorsque la cargaison à expédier est moins importante en quantité, on est obligé de payer un conteneur entier. On utilise alors la formule « Less than Container Load » ou LCL. Avec le LCL, vous payez par mètre cube ou par tonne métrique pour l’espace à l’intérieur du conteneur d’un groupeur.

Désormais, un transitaire assiste l’importateur et l’exportateur pour le transport de la cargaison lors d’un déménagement à l’étranger et récupère les conteneurs auprès de la compagnie maritime et les apporte à l’exportateur pour le remplissage, l’empotage et le scellement de la cargaison.

Une fois le chargement réalisé…

Après le chargement des conteneurs, ceux-ci sont scellés et un numéro identique ou une identification particulière est donné à l’exportateur afin qu’il puisse suivre ses marchandises. Si les marchandises à transporter sont de nature dangereuse, comme un gaz ou un produit chimique toxique, des conteneurs IMDG sont utilisés. De même, si la cargaison est périssable ou sensible à la température, des conteneurs réfrigérés sont utilisés pour conserver les articles pendant un long voyage.

Les démarches à suivre

Le transitaire organise alors le transport intermodal, c’est-à-dire le transport du conteneur depuis l’entrepôt ou l’usine de l’exportateur jusqu’au port d’expédition désigné pour le chargement dans les navires. Le représentant de l’exportateur, un agent maritime, s’occupe de toutes les formalités portuaires, des contrôles douaniers, de l’inspection finale du conteneur et paie les droits portuaires pour déplacer les conteneurs dans l’entrepôt ou l’installation de stockage du port.

L’agent maritime récupère également le connaissement auprès de la compagnie maritime après avoir remis les documents et le récépissé du second à la compagnie maritime. La chambre de commerce délivre alors le certificat d’origine à l’exportateur.

Dans le port, les poids des conteneurs sont mesurés et les entrées sont faites en fonction de cela. Les conteneurs sont empilés dans le port de manière à pouvoir être retirés facilement selon l’horaire du navire qui leur est assigné. Le conteneur est alors prêt à être chargé sur le navire.

A lire également : Les avantages du transport maritime de marchandisesBien organiser un déménagement international

 

Laisser un commentaire