Malgré des mesures d’hygiène particulièrement strictes, le Havre ne semble pas spécialement redouter le fameux coronavirus qui paralyse actuellement le monde, bien que la menace soit prise au sérieux. L’un des ports majeurs français redoute cependant les conséquences liées à la chute d’activité occasionnée.


Des mesures sanitaires strictes

Bien que le Havre soit depuis quelques semaines fermé totalement au public et que les autorités n’ont à ce jour pas annoncé de nouveau cas, les mesures restent strictes. Il est bon de rappeler que ce géant portuaire français peut recevoir durant l’année jusqu’à 6000 navires en 1 an.

Ce Port, comme tous les ports français est de plus soumis à la Déclaration maritime de santé aussi appelé DMS. Ce qui signifie que chaque capitaine a l’obligation de prévenir de son arrivée et de signaler si une personne sur le bateau présente des symptômes d’une quelconque infection. En 2019, on apprend que seulement 2 DMS ont été effectués l’une pour un accident
et l’autre pour une gastro. Les marins sont particulièrement suivis en termes médicaux. Rappelons que les DMS sont envoyés conjointement au commandant du port et à L’agence régionale de la santé (ARS).

Les conteneurs sont fiables

Sur les bateaux, il ne semble depuis le début de l’épidémie qu’aucune mesure sanitaire spécifique n’a été mise en place. Cependant quelques faits sont à mettre en avant. En effet, en ce qui concerne les marchandises, les dirigeants du port du Havre nous rappellent quelques données importantes qu’il est bon de garder en tête :
– les conteneurs venant de Chine ont déjà effectué 1 mois en mer, hors le temps d’incubation du Covid-19 est de 15 jours. Ce qui signifie en autres termes que s’il se trouvait à bord, il aurait déjà été déclaré.
– Dans la plupart des cas, l’équipage ne descend même pas durant des escales qui sont souvent express.
– Enfin, les conteneurs disposent d’un dispositif naturel de désinfection. Ils sont sujets à des conditions météorologiques particulièrement rigoureuses qui souvent permettent un nettoyage en profondeur important.

Les spécialistes le reconnaissent volontiers, en l’état actuel des choses, les conteneurs sont les endroits les plus sûrs au monde.


Les répercussions vont être assez importantes.
Cependant, malgré l’annonce d’une sécurité certaine, les faits sont là. Pour rappel, le port du Havre compte environ 22000 salariés, pour environs 600 entreprises.


En janvier et février, l’activité du port avait déjà connu pas mal de mouvements dus aux réformes des retraites qui avaient clairement fait chuter l’activité d’environ 23%. Pour l’instant, la baisse significative de l’activité lie au coronavirus n’a pas été quantifiée même s’il semble que sa répercussion sera de plusieurs milliards d’euros. On note aussi qu’un grand nombre d’employés du port, comme pour de nombreux secteurs, sont aussi touchés par le chômage partiel qui malheureusement s’implante partout en France bien que le port du Havre soit le premier port français dans le secteur de l’import/export.

Il semble que ce soit une réelle tempête financière qui attend donc tous les dirigeants et les employés du géant français. D’après les spécialistes maritimes et les dirigeants du port qui sont en poste depuis un certain temps, cette crise est clairement sans précédent d’où la méconnaissance de son impact exact.

Si l’ensemble des travailleurs du port sont sûrs que le coronavirus ne passera pas par eux, ils savent aussi qu’il peut passer près d’eux. D’ailleurs, de nombreux cas sont recensés sur le Havre. C’est donc dans la plus grande incertitude que de nombreux employés et dirigeants restent à leur poste et tentent tant bien que mal de continuer une activité nécessaire pour le pays.

Laisser un commentaire