Le port de Dunkerque est un port qui est reconnu spécialiste dans le trafic de bananes sorties tout droit des Antilles. Le port bénéficie d’un transit-time favorable. Cependant le Grand Port est préoccupé par le manque d’équilibre des flux, celui-ci souhaite donc développer le groupage à l’export sur la Guadeloupe et la Martinique.

« Un transit-time de neuf jours »

En effet, le bon transit-time du port de Dunkerque, qui est le premier port desservi en France dès l’arrivée des navires en Europe, a permis au port d’être le spécialiste des bananes produites aux Antilles. Fort heureusement, l’impact des cyclones Maria et Irma sur les bananes reste faible et le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) a pu amoindrir les effets grâce aux fruits provenant directement des pays tiers. Le GPMD n’importe pas seulement des bananes pour ses reefers. En effet, le port s’intéresse également à d’autres secteurs tels que le Rhum ou les déchets destinés au recyclage en Europe. Le GPMD estime que les Guadeloupéens et les Martiniquais ont été convaincus « de la diversité de solutions dont ils ont besoin ». Streamlines, qui est une société spécialisée dans les reefers, est arrivée sur le port de Dunkerque et cela complète l’offre de transport. Ainsi, il y a un service en plus qui assure une escale hebdomadaire sur les Antilles.

« Consolider le groupage à l’export »

Les trafics de groupage à l’export on permit de rééquilibrer les flux avec les Antilles. C’est ce qu’assure le GPMD en indiquant : « nous souhaitons consolider ces flux de groupage sur Pointe-à-Pitre et Fort-de-France en sortie de Dunkerque ». à noter qu’il existe également du groupage personnalisé en LCL/FCL.

Laisser un commentaire

*

code